CONTACTEZ-NOUS!


NOUVELLES

Grand besoin de bénévoles à la popote roulante de Candiac! 

Si vous êtes intéressé à nous donner un peu de temps, n’hésitez pas à nous téléphoner!

Ce service permet aux personnes en perte d’autonomie de vivre dans leur demeure plus longtemps, en leur apportant un repas chaud et nourrissant, accompagné d’un sourire et d’une petite visite. Jumelé avec un autre bénévole, le baladeur livre des repas chez les personnes ainées ou en convalescence.


Habiletés requises: Le baladeur doit être patient et empathique envers les personnes en perte d’autonomie. Doit avoir une bonne forme physique pour porter des repas et monter des escaliers. Aimer le travail d’équipe, avoir une bonne capacité d’adaptation, responsable et débrouillard. Doit être disponible le lundi de 10h30 à 12h30.

La popote roulante est un service de livraison de repas chauds et nourrissants à domicile pour toutes personnes en ayant besoin.


Retour du service de formation session automne/hiver 2022-2023

Inscrivez-vous en ligne maintenant!


Les proches aidants ont besoin d’aide à leur tour

En cette 18e Semaine nationale des proches aidants, le Centre de Bénévolat Rive-Sud rappelle que des ressources sont disponibles pour ceux qui seraient au bord de l’épuisement.

L’objectif de cette semaine de gratitude est de mettre en lumière l’importance des proches aidants et de les reconnaître à leur juste valeur.

Pour Nancy Gilbert, intervenante du point de service de Candiac, ces personnes qui prennent soin de leur proche au quotidien sont essentielles au confort de ce dernier. Ils leur permettent ainsi de rester dans le confort de leur maison le plus longtemps possible, fait-elle remarquer.

Néanmoins, le défi de rejoindre les proches aidants persiste. Mme Gilbert affirme que plusieurs d’entre eux ne sont pas au courant que des ressources et des outils existent pour préserver leur énergie, ainsi que leur santé physique et mentale. La tâche de sensibilisation est d’autant plus colossale que certains ne sont même pas conscients qu’ils sont des proches aidants en soi et qu’ils ont ainsi accès aux services à leur disposition, soutient-elle.

«Nous tentons de leur offrir des outils de communication et de les amener vers des ressources du territoire s’ils en sentent le besoin», confie l’intervenante de 54 ans.

Impact de la pandémie

Avant la pandémie, Nancy Gilbert visitait les résidences pour ainés afin de partager son travail aux proches aidants.

Toutefois, ceux-ci se sont vu refuser l’accès en raison des mesures d’urgence sanitaire.

«La population est vieillissante et je veux pouvoir rejoindre tous les aidants pour leur dire qu’il existe des ressources de répit», affirme-t-elle en ajoutant que la pandémie a nui aux contacts humains. Je n’ai pas pu établir la même connexion avec les aidants lorsque je les rencontrais par Zoom.»

Manque de reconnaissance

Selon Mme Gilbert, le gouvernement devrait offrir une meilleure reconnaissance aux proches aidants et leur garantir un accès à un plus grand nombre de ressources comme des consultations auprès de psychologues ou de l’aide financière pour compenser le temps qu’ils prennent à s’occuper de l’aidé.

D’ici à ce qu’il en arrive là, le point de service de Candiac tente de les soutenir du mieux qu’il le peut.

À titre d’exemple, l’organisme donne une formation de 10 semaines sur le «lâcher-prise» et la culpabilité. Ces séances ont comme objectif d’épauler les aidants pour qu’ils puissent se détacher de la culpabilité de vouloir être 24 heures sur 24 au chevet de leur proche.

«Nous donnons la formation Aider sans s’épuiser une heure par semaine pour sortir les aidants de l’isolement et qu’ils se rendent compte qu’ils ne sont pas tout seuls», dit celle qui travaille avec l’organisme depuis 4 ans.

Proches aidants en Montérégie

Présentement, 150 proches aidants assistent régulièrement aux activités du Centre de bénévolat au point de Candiac qui leur sont offertes comme des formations, des café-rencontres, des conférences et du soutien.

«Nous avons vu une augmentation de la fréquentation de nos séances d’environ 15 % dans les deux années», ajoute Nancy Gilbert.

Source:
Par Guillaume Gervais, Journal Le Reflet
mardi le 09 novembre 2021


Un nouveau porte-parole pour le Programme Pair

C’est avec grand plaisir que le Programme Pair annonce que le chanteur bien connu, Monsieur Patrick Norman devient le nouveau

porte-parole du programme. 
Monsieur Norman, né à Montréal le 10 septembre 1946 a récemment fêté 50 ans de carrière. Il est apprécié par les Québécois et ses succès sont bien connus. On peut penser entre autres à sa chanson ‘’Quand on est en amour’’.
Monsieur Norman n’a pas hésité à accepter notre demande et s’impliquera personnellement et bénévolement pour faire connaître le programme Pair à tous les Québécois et Québécoises, comme l’a fait son prédécesseur M. Michel Louvain.
 
Le programme Pair est un service d’appels automatisés quotidiens qui est offert, sans frais, aux ainés du Québec et à ceux qui en ont besoin. À chaque jour, à la même heure, les membres reçoivent un appel téléphonique. Si après trois tentatives ils n’ont pas répondu, une alerte est déclenchée et un opérateur la prend en charge. Des répondants sont alors contactés et au besoin les services d’urgence interviennent.
Depuis sa création en 1990, le Programme Pair sauve plus d’une cinquantaine de vies chaque année! Un projet pilote, qui a été mis en place, il y a deux ans, dans quelques arrondissements de l’Est de Montréal a permis d’effectuer 14 sauvetages! On peut imaginer combien de vies seraient sauvées chaque année, si le programme était déployé sur toute l’Île de Montréal!
 
Le programme Pair qui est offert par de nombreux organismes bénévoles, par des municipalités, des MRC, par des services de police, est soutenu par le ministère de la Santé du Québec. Pair permet à nos ainées de demeurer le plus longtemps possible dans leur domicile. Au début de la pandémie, les gens téléphonaient régulièrement à leurs ainés, mais avec le temps ils le font moins. C’est rassurant de savoir que si une personne qui nous est chère ne peut pas répondre, quelqu’un nous contactera ou les services d’urgence seront envoyés à son secours.
Le programme Pair sauve des vies!
 
 
Source :   Centrale Nationale de Surveillance Pair     www.programmepair.ca
Informations : Yves G. Cournoyer, membre fondateur tél :   514 574-1600
                             [email protected]       
Relations de presse :  Martine Girard, Groupe À l’infini – Tél. : 819-378-1195 – [email protected]


Besoin important de bénévoles pour le service de livraison de popote roulante à Longueuil!

La Popote roulante est un service de repas livrés à domicile par un bénévole attentionné.

Ce service favorise le soutien à domicile de personnes âgées, handicapées ou en convalescence.

Vous êtes intérressé à donner une coup de main? Veuillez contacter votre point de service!


Pablo Rodriguez en visite au Centre de bénévolat

Pablo Rodriguez et Josée Dugas au milieu des jouets entreposés au Centre de bénévolat, destinés aux familles dans le besoin. (Photo : Chloé-Anne Touma)

Le leader du gouvernement et lieutenant du Québec, Pablo Rodriguez, était en visite au Centre de bénévolat de la Rive-Sud, à Chambly, le 7 juillet dernier, afin de mieux cerner les besoins de la population bénéficiant des aides communautaires.

Lire la suite


Le CBRS, toujours en action!


Mesure de prévention

Mesure de prévention

Lundi 12 Septembre 2022

En 7e vague, le masque est toujours requis dans nos locaux.

Suite
Fin de l’Opération Nez rouge pour les points de service de Chambly et Candiac

Fin de l’Opération Nez rouge pour les points de service de Chambly et Candiac

Jeudi 25 Août 2022

Opération Nez rouge C’est avec un pincement au coeur que le Centre de Bénévolat de la Rive-Sud tient à vous aviser qu’après mûres réflexions, il met fin à sa collaboration à titre de maître d’oeuvre pour les centrales du Bassin-de- Chambly et de Candiac-La Prairie.

Suite

Nos événements

Nos évènements

Nos évènements

Du 3 au 3 Novembre 2030

En raison de la COVID-19, il n’y a aucun évènement de prévu pour l’instant.


Le CBRS en images!

Quatre parutions par année contenant des nouvelles, des publireportages, des articles sur nos différents services, etc.

Pour vous abonner et recevoir le journal par courriel: [email protected]

Journal CBRS avril 2020

Journal CBRS décembre 2019

NOS PARTENAIRES, ENGAGÉS À NOS CÔTÉS